Vidéo #35 – 5 polars et romans noirs pour l’été

Publicités

5 romans avec une île pour décor

île

Salut toi !

Je continue mes articles de l’été avec cette proposition qui ravira les amateurs d’îles. Toutefois, ne t’attends pas à trouver ici des îles paradisiaques avec des héros au bord de l’eau, un cocktail avec toutes ces pailles et parasols colorés à la main en train se dorer la pilule. Mais non, ne t’en vas pas, fais-moi confiance car avec les cinq romans que je te propose, tu vas passer un bon moment et c’est toi qui seras peut-être les pieds dans l’eau, un cocktail à la main, le visage offert au soleil en parcourant leurs pages 😉

  1. La Théorie Gaïa de Maxime Chattam – Un couple de chercheurs missionnés par la Commission Européenne doivent apporter leur aide pour résoudre un problème urgent et top secret. Lui est envoyé en pleine montagne et elle sur une île déserte. Lorsqu’ils comprennent l’horreur dans laquelle ils sont plongés, il est trop tard. La violence humaine les encercle ! Je préfère prévenir, scène horrible sur l’île… peur bleue assurée !
  2. Ne lâche pas ma main de Michel de Bussi – Tout semble tranquille et paradisiaque pour Martial, Liane et leur fille en vacances sur l’île de la Réunion… jusqu’à ce que Liane disparaisse. Des traces de sang dans la chambre d’hôtel et l’arme du crime avec les empreintes de Martial le désignent comme le coupable parfait. Et lorsqu’il prend la fuite avec sa fille, il n’y a plus l’ombre d’un doute pour les autorités ; s’engage alors une course poursuite à travers l’île.
  3. Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand – Je te préviens ça ne commence pas très bien ! Diane a perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dévastée, elle ne parvient pas à se reconstruire. Comme elle n’a plus goût à rien et ne parvient plus à travailler dans son café littéraire, elle s’exile en Irlande. Et là tu vas voir c’est plus sympa car elle va faire de jolies rencontres…
  4. Dix petits nègres d’Agatha Christie – Un classique ! Dix personnes qui ne se connaissent pas sont invitées à se rendre sur l’île du Nègre. Sur place, elles sont accueillies par une voix enregistrée qui les accuse d’être tous des meurtriers. Et commence alors le cauchemar ; chaque jour l’une d’entre elles est mystérieusement assassinée selon un des dix couplets d’une comptine…
  5. Mercure d’Amélie Nothomb – Hazel a été atrocement défigurée lors d’un bombardement et se retrouve sur l’île de Mortes-Frontières avec un vieil homme, le Capitaine O. Loncours. Étrange… dans la maison tous les objets réfléchissants ont disparu et lorsque Hazel se lie d’affection avec Françoise, sa nouvelle infirmière, cette dernière comprend alors qu’un mystère plane sur l’île.

Laquelle île te tente ? 😉

Bonne lecture et à mercredi prochain !

Ne lâche pas ma main – Michel Bussi #150

Ne lâche pas ma main - Michel BussiVue : Martial et Liane Bellion passent des vacances tranquilles avec leur fille sur l’île de la Réunion… jusqu’à ce que Liane disparaisse. Le dernier à l’avoir vu est son mari. Lorsque l’on retrouve des traces de sang dans la chambre d’hôtel et l’arme du crime avec les empreintes de Martial, il n’y a aucun doute sur le coupable. Et la fuite de ce dernier avec sa fille, est pour les autorités l’aveu du meurtre ; s’engage alors une course poursuite à travers l’île.
Dans ce roman publié en 2017, tous les ingrédients qui font le succès de Michel Bussi sont là. Pourtant, l’alchimie a moins pris. Peut-être parce que l’on devine dès le début un élément important de l’enquête. À moins, qu’après avoir lu deux romans de l’auteur, la connaissance de la mécanique crée un sentiment de déjà-vu. Malgré tout, l’intrigue suscite l’intérêt et on se laisse facilement embarquer par l’histoire forte en rebondissements. Je recommanderais Ne lâche pas ma main à ceux qui connaissent moins l’univers de Michel Bussi. En ce qui me concerne, après avoir lu celui qui reste le plus passionnant pour moi, Les Nymphéas noirs, j’ai probablement davantage d’attentes. Ce qui, toutefois, est plaisant, c’est l’immersion dans la culture réunionnaise. Au-delà de l’enquête, l’auteur souligne la richesse et la pauvreté de l’île ainsi que de ses habitants. N’ayant que peu de connaissances sur ce département d’outre-mer français, j’ai apprécié cette découverte.
Ouïe : « Sous les sunlights des tropiques » de Gilbert Montagné
Goût : Un rhum arrangé
Odorat : La goyave
Toucher : Un couteau de cuisine

Éditions : France Loisirs/Presses de la Cité
Pages : 463
Prix : 22,50 euros (prix public)

13 à table ! – Les Restos du Cœur #136

13 à table ! - Les Restos du CoeurVue : Depuis quatre ans déjà, Les Restos du Coeur réunissent 13 auteurs pour confectionner un recueil de nouvelles vendu au profit de l’association. Un livre acheté permet de distribuer quatre repas. Chaque année est dédiée à un thème et pour ce cru 2017/2018, il s’agit de « L’amitié ».
Vous le savez, tous les ans j’achète ce livre. Je trouve ça génial de pouvoir profiter de 13 auteurs reconnus pour leur plume tout en faisant une bonne action ! Voir comment chaque auteur(e) joue avec le thème mis à l’honneur est plaisant. Et puis, c’est parfait pour découvrir des écrivains que l’on a pas encore eu l’opportunité de lire. Pour ma part, cette année, les nouvelles qui m’ont séduit sont celles de Michel Bussi, Maxime Chattam, Karine Giebel, Alexandra Lapierre, Marcus Malte (qui est un poème) et Romain Puértolas. Une chose est sûre, vous passerez un bon moment alors n’hésitez pas, profitez d’une bonne lecture en faisant une bonne action !
Ouïe : Le cri des martinets
Goût : Un pain au chocolat avec un verre de lait
Odorat : Des billets de banque en cendres
Toucher : Un stylo Bic quatre couleurs

Éditions : Pocket
Pages : 283
Prix : 5 euros