Le Magicien d’Oz – Frank Lyman Baum #170

Le Magicien d'Oz - Franck Lyman BaumVue : À cause d’un terrible cyclone, Dorothy et son petit chien Toto sont emportés dans un monde enchanté, Oz. La petite fille triste d’avoir été séparée de sa tante Em et de son oncle Henry veut plus que tout rentrer chez elle au Kansas. La seule personne capable de lui venir en aide est le grand Magicien d’Oz. Mais le chemin qui mène à lui est semé d’embûches et Dorothy aura besoin d’aide…
Tout le monde a entendu parler de ce classique pour enfant mais finalement personne ne l’a vraiment lu et ne connaît la véritable histoire. En écrivant le Magicien d’Oz, Franck Lyman Baum avait à cœur de raconter un conte purement divertissant sans y inclure de morale comme peuvent le faire les contes traditionnels. Le fait est que Le Magicien d’Oz contient tous les ingrédients d’un conte de fées avec sa dose de merveilleux, ses paysages fantastiques et ses personnages magiques ayant pour vocation de nous faire voyager. C’est une jolie aventure où l’on suit des protagonistes attendrissants. Je m’imaginais souvent le lire à un enfant ou qu’une personne me le lise car je pense que cette histoire doit se partager à voix haute. Même si le but premier de l’auteur n’était pas de transmettre un message ou une leçon, Le Magicien d’Oz nous révèle qu’il n’y a rien de plus agréable que d’être chez soi en compagnie de ceux que nous aimons, que l’on possède souvent déjà ce que nous croyons ne pas avoir et que l’amour de ses amis nous poussent à nous dépasser.
Ouïe : Le frottement du fer blanc
Goût : Un liquide vert donnant du courage
Odorat : Des coquelicots vénéneux
Toucher : Des Souliers d’Argent

Éditions : Pocket
Pages : 179
Prix : 1,55 euro

Publicités

Sauver Noël – Romain Sardou #169

Sauver Noël - Romain SardouVue : Alors que tous les enfants attendent patiemment l’arrivée du Père Noël en ce 25 décembre 1854, quelle déception lorsqu’aucun d’entre eux n’a de cadeaux à déballer au pied du sapin. Quelque chose est arrivée à l’homme en rouge et Gloria Pickwick est prête à parier que le nouveau voisin de Collins Square est mêlé à cette étrange histoire. Avec l’aide de Harold, un jeune enfant futé, d’une fée bienveillante et de lutins facétieux, Gloria Pickwick est bien décidée à prendre les choses en main. L’heure est grave, il s’agit de sauver Noël !
Après avoir passé un bon moment avec Une seconde avant Noël de Romain Sardou, j’ai eu envie de poursuivre. Cette fois, Harold doit sauver Noël du Diable. Dans ce roman, on y retrouve le ton humoristique de l’auteur et son amour de conter. J’ai aimé retrouver les personnages de son précédent livre. Quant à cette Gloria Pickwick, quel phénomène ! C’est toujours agréable de plonger dans une aventure où les fées, les lutins et le Père Noël sont présents. Il n’y a pas mieux pour invoquer l’Esprit de Noël. Même si j’ai préféré le précédent, Sauver Noël donne le sourire, divertit et rappelle combien les contes sont essentiels. Noël est aussi là pour nous offrir la chance de ne pas l’oublier.
Ouïe : Un cyclone
Goût : Un Gingerbread Latte
Odorat : La pourriture
Toucher : Une machine volante

Éditions : XO Éditions
Pages : 241
Prix : 18,90 euros

Le Miroir d’ambre (tome 3 de À La Croisée des mondes) – Philip Pullman #168

Le miroir d'ambre - Philip PullmanVue : Lyra a été kidnappée et Will doit partir à sa recherche. Accompagné de deux anges, il doit la retrouver afin de la protéger de ceux qui lui veulent du mal et mener à bien leur mission. Muni du Poignard subtil aux pouvoirs puissants, le jeune garçon peut passer d’un monde à l’autre. Pourra t-il avec Lyra accéder au Royaume des morts pour qu’elle tienne sa promesse ? Pendant ce temps, la guerre éclate entre les forces de Lord Asriel et ceux qui protègent l’Autorité.
Ce dernier tome de À la croisée des mondes est intéressant dans sa façon d’aborder la religion et la mythologie. De nombreuses références comme les harpies, le Styx, les anges ou encore Adam & Eve participent à une réflexion profonde sur nos croyances. Une fois encore, c’est la symbolique du Daemon que j’aime surtout et qui est pour moi, émouvante. Le passage de la séparation entre Lyra et Pantalaimon n’en a été que plus émouvant. Ce fut un plaisir de retrouver les personnages des autres tomes auxquels forcément on s’attache et que l’on souhaite revoir une dernière fois avant que l’histoire ne s’achève. On en rencontre aussi de nouveaux au caractère fort, et là, je pense forcément aux Gallivespiens, les Mulefas et leur belle âme sans oublier les harpies, surprenantes créatures. Je n’avais pas d’idée précise de la fin et je me questionnais à ce propos. Elle ne m’a pas déçu ! Rassure-toi, je n’en dirai pas plus mais même si je pense que certains auraient voulu que cela se passe autrement, moi, elle m’a convaincu en plus de m’avoir touché.
Ouïe : Des roues et des sabots
Goût : La pâte d’amande
Odorat : La cordite mêlée à la fumée d’un feu
Toucher : Un onguent pour guérir les blessures

Éditions : Gallimard
Pages : 464
Prix : 29,90 euros (l’intégrale comportant les trois livres)

Ambre – Maxime Chattam #167

Ambre - Maxime ChattamVue : Ambre Caldero vit dans un mobile-home à Carson Mills, une ville paumée des États-Unis. Un quotidien morose rythmé par les absences de sa mère et les crises de son beau-père alcoolique accro au bowling. Heureusement, Ambre a l’amour des livres, ils la font voyager, l’émerveillent et la libèrent de sa solitude. Pourtant, elle n’est pas sans faire attention aux autres et lorsqu’elle comprend que suite aux disparitions frappant leur ville, quelque chose d’étrange se passe, elle décide de mener son enquête. Mais tout cela est-il bien réel ou est-ce le fruit de son imagination ?
Dès que j’ai vu ce livre, je l’ai acheté ! Non seulement, il s’agit d’un roman en lien avec la saga fantastique Autre-Monde que j’ai beaucoup aimée et, pour ne rien gâcher, une partie des recettes est reversée à L’Unicef pour aider les enfants. Dans ce livre, on suit la vie d’Ambre avant que tout bascule… Si tu as lu la saga Autre-Monde, tu sais de quoi je parle. Cette jeune fille est un de mes personnages préférés de la littérature. Brillante, belle et surtout d’une grande générosité, Ambre n’a pas la vie facile ; sa condition m’a fait de la peine. Je comprenais tellement son besoin d’évasion dans les livres ! Malgré tout, j’ai été très heureux de la retrouver. En faisant abstraction aux redondances du récit, j’ai beaucoup apprécié la mince frontière entre le fantastique et le réel. On se demande chaque fois si tout cela est bien vrai. Car jusqu’au bout on se pose la question. N’est-ce pas une métaphore des dangers réels qui guettent Ambre ? Notamment son beau-père… Quel personnage exécrable ! À noter le petit clin d’oeil au roman Que ta volonté soit faite dont l’intrigue se passe également à Carson Mills. Décidément, il ne fait pas bon vivre dans cette ville !
Ouïe : Un râlement guttural
Goût : Des barres chocolatées et des bonbons arrosés de soda
Odorat : L’Ozone
Toucher : Une plume d’aile

Éditions : Le Livre de Poche
Pages : 175
Prix : 5 euros

La Tour des anges (tome 2 de À La Croisée des mondes) – Philip Pullman #163

Les Royaumes du Nord - Philip PullmanVue : Partie à la recherche de la Poussière, Lyra arrive à Cittàgazze, un nouveau monde où les adultes ont disparu. Elle y fait la rencontre de Will, un jeune garçon du monde dans lequel nous vivons, qui est recherché et s’est réfugié dans cette étrange ville. Ils ne le savent pas encore mais leurs chemins sont mêlés et chacun est porteur d’une mission pour accomplir un destin bien plus grand.
Ce deuxième volet de la saga est plus sombre que le précédent. Les adultes, quand ils ne sont pas persécutés par les Spectres, sont assoiffés de pouvoir tandis que les enfants livrés à eux-mêmes, tentent tant bien que mal de survivre. J’avoue que c’est ce qui me plaît le plus dans cette trilogie, l’ambivalence entre le monde des adultes et des enfants. Cela met en perspective le passage entre les deux âges. Heureusement, on y croise des adultes de confiance comme les sorcières et Lee Scoresby dont on apprécie la compagnie. Et puis il y a aussi l’amitié présente chez les enfants qui rejoint également l’idée de moitié que l’on retrouve à travers les Daemons, animaux liés aux humains du monde de Lyra. Le parallèle avec notre propre monde est intéressant car il suggère un animal intérieur en ce qui nous concerne. Une conception spirituelle qui laisse à chacun son interprétation. L’oeuvre de Philip Pullman est dense et il y aurait beaucoup à dire. C’est une belle lecture pour des enfants et les adolescents qui se construisent, et pour les adultes, afin de ne pas oublier l’enfant en soi, et vous savez que j’aime ces livres qui s’adressent justement à tous avec ce message universel.
Ouïe : L’air dans des aiguilles de sapin
Goût : Un hamburger et du Coca-Cola
Odorat : Une forêt qui brûle
Toucher : Un écritoire en cuir vert

Éditions : Gallimard
Pages : 289
Prix : 29,90 euros (l’intégrale comportant les trois livres)

Les Royaumes du Nord (tome 1 de À la Croisée des mondes) – Philip Pullman #158

Les Royaumes du Nord - Philip PullmanVue : A Jordan College, Lyra, jeune adolescente, vit des jours heureux avec ses amis et son Daemon, Pantalaimon. Elle ignore encore tout du destin qui l’attend… Mais tandis que d’étranges informations sur la Poussière circulent, des enfants disparaissent dans des circonstances troublantes. Des Enfourneurs les kidnapperaient… Lorsque son ami Roger s’évapore à son tour, Lyra est bien décidée à comprendre ce qui se passe et commence alors une grande aventure…
Le premier tome de cette épopée fantastique pose bien les bases d’une saga assez fascinante je dois dire. Le monde qu’a créé Philip Pullman est particulièrement intéressant. Ici, chaque être humain est lié à un Daemon (à prononcer « démon »), un animal capable de parler. Une sorte d’âme soeur car ils sont dépendants l’un de l’autre. Si l’un meure, l’autre aussi. J’aime cette idée qui est particulièrement touchante dans le roman.  La relation de Lyra et Pantalaimon est belle ; elle participe à mon plaisir de suivre cette histoire. On y perçoit d’ores et déjà les principaux thèmes comme le passage à l’âge adulte, la mort et la spiritualité. La religion, très présente, soulève des questions. Côté protagonistes, nous en rencontrons beaucoup et tous plus différents les uns que les autres : des gitans braves, un ours blanc déchu ou encore des sorcières pleines de sagesse. Mais les plus présents sont les enfants, le coeur de cette aventure spirituelle mais aussi humaine. Du personnage principal qu’est Lyra, j’aime l’intrépidité et le courage. Elle fait les quatre cents coups ! Parfois, j’ai retrouvé des sensations que j’éprouvais en lisant la saga Autre-Monde de Maxime Chattam. Peut-être La Croisée des mondes a t-elle été une source d’inspiration pour ce dernier ? Je suis d’ores et déjà entrain de lire la suite.
Ouïe : Des cris de chagrin et de désespoir d’un Daemon
Goût : Le chocolat chaud
Odorat : Le métal chaud
Toucher : La fourrure d’un ours blanc

Éditions : Gallimard
Pages : 356
Prix : 29,90 euros (l’intégrale comportant les trois livres)

Une seconde avant Noël – Romain Sardou #125

Une seconde avant Noël - Romain SardouVue : Au milieu du XIXème siècle, un petit garçon, Harold Gui, vit dans les rues de Cokecuttle, une ville industrielle anglaise. La grisaille, la misère et la faim l’accompagnent quotidiennement mais son ami Le Falou lui conte mille histoires fabuleuses maintenant ses rêves intacts. Et le rêve manque cruellement en cette année 1851, c’est pourquoi la Fée Dora est bien décidée à créer un événement spécial pour Noël. Il faut que la magie de Noël revienne et Harold pourrait bien jouer un rôle clé…
Il n’y a pas meilleure histoire pour se mettre dans l’ambiance de Noël ! Avec ce roman touchant, Romain Sardou (oui c’est bien le fils de Michel !) nous raconte la création du célèbre personnage à la longue barbe blanche habillé de rouge. Il s’agit bien du Père Noël. Quand je vous disais qu’il n’y avait pas mieux ! Une vague de chaleur, de bien-être et de merveilleux nous enveloppe tout le temps de cette belle lecture. Et que l’on soit petit ou grand, peu importe, les enfants apprécieront ces moments féériques tandis qu’il sera un excellent rappel aux adultes qu’entretenir son âme d’enfant est essentiel. Le style doux et humoristique de l’auteur est juste ce qu’il faut et l’on oscille entre rire et moments d’émotions. Comment y échapper lorsque cela touche les enfants et l’événement le plus beau de l’année ? Ce fut une joie de découvrir les origines de cette fête, selon Romain Sardou ; tous les petits clins d’oeil qui font Noël comme les rennes, le carillon du traineau, les lutins, la fabrication des jouets, la décoration du sapin… Adorable et réconfortant. Et forcément, ça fonctionne sur l’enfant que je suis.
Ouïe : Le tintement d’une clochette
Goût : Une bûche en chocolat
Odorat : Le sapin
Toucher : Un papier cadeau brillant de mille feux

Éditions : France Loisirs / XO E
Pages : 315
Prix : 22 euros (prix public)