Journal de lectures #89 – Un cahier de vacances 100% langue française pour les grands par Le Figaro Littéraire

100% langue française - Le Figaro Littéraire - JDL#89

Salut toi !

Tu sais quoi ? Ça me fait plaisir de te parler de cahier de vacances. Oui, oui, car dans « cahier de vacances » il y a « vacances » et elles approchent ! J’ai tellement hâte. Ne plus penser au quotidien, filer au bord de l’océan et avoir un peu de temps pour moi et ceux que j’aime… Mais je m’emballe ! Retournons à ce pourquoi je t’écris aujourd’hui, Jouer avec la langue française !, un hors série proposé par Le Figaro Littéraire pour s’amuser tout en apprenant.

Dans ce cahier de 98 pages, tu y découvriras des QCM, des dictées, des astuces et un tas de connaissances te permettant de te confronter à la langue française tout en t’amusant. Et c’est le plus important car ça reste un cahier de vacances, alors tant qu’à faire autant passer un bon moment. Sur la plage, dans le train, l’avion, en solo ou avec sa famille et les amis (autant en faire profiter les autres !) ça changera des tests débiles des magazines (oh si, on en a tous fait, ne dis pas le contraire !).

Et toi, as-tu envie de jouer avec ce cahier du Figaro Littéraire ?

Publicités

Journal de lectures #88 – Confession + Passé = Bouleversement

Les Mots du passé - Jean-Michel Denis JDL#88

Bonjour lectrice, bonjour lecteur,

En voilà une formule arithmétique assez simple et, bien souvent, tellement vraie ! C’est ce que m’inspire le synopsis du livre Les Mots du passé de Jean-Michel Denis que l’on m’a conseillé chaleureusement.

Été 2003, la canicule assèche la France. Louis et son fils décident de prendre le large en bord de mer chercher un peu de fraîcheur mais un coup de téléphone les oblige à faire demi-tour. C’est Pierre, le papa de Louis. Ce vieil homme de 80 ans, solitaire et taciturne éprouve soudain un besoin urgent de dévoiler son passé à son fils… Pierre et Louis vont alors remonter le temps jusqu’aux années sombres de l’occupation à Paris… Les conséquences ? Un bouleversement !

Les secrets de famille sont des sujets fréquents en littérature et au cinéma. Les Mots du passé est une histoire humaine présageant des événements tragiques au vue de la période contée par le père de Louis, à savoir l’occupation. Je pourrais peut-être me faire une séance lecture à thème car j’ai également le Journal d’Anne Frank qui m’attend.

Et toi, as-tu lu ou envie de lire ce roman ?

Journal de lectures #87 – Le conte de « La Petite sirène » revisité

The Surface breaks - Louise O'Neill JDL#87

Salut toi !

Devine quoi ? Je vais encore te parler de sirène ! Quoi, encore ?! Oui, mais c’est pas ma faute à moi si les sirènes – que j’adoooooooore – sont tendances ces derniers temps et que, par conséquent, de nombreux livres, et même des séries mais aussi des films, débarquent… pour mon plus grand plaisir 🙂 Soyez cependant rassurés, ce n’est pas pour autant que j’aime tout. Je conserve mon côté critique. Ce n’est pas parce qu’on me parle de sirène que je vais à coup sûr m’extasier… disons que c’est un bon début pour attirer mon attention 😉

Ce livre, The Surface breaks, est un roman écrit en anglais par Louise O’Neill et paru le 3 mai. Il n’y a malheureusement pas encore de traduction française . Il s’agit d’une réécriture du célèbre conte de Hans Christian Andersen. Sur les côtes d’Irlande vit une sirène Gaia – qui signifie Terre, assez drôle pour une sirène, tu en conviendras – rêvant de liberté car bridée par son père. Alors qu’elle s’aventure à la surface, elle rencontre un jeune homme dont elle tombe amoureuse. Gaia n’a alors qu’une seule obsession, le rejoindre sur la terre ferme. Mais que devra t-elle sacrifier par amour ?

Paraît-il, d’après ce que j’ai pu lire, que cette histoire a une dimension davantage féministe et est assez sombre. Mais quand on y réfléchit, le véritable conte de La Petite sirène est loin d’être joyeux !

Une fois que j’aurais lu The mermaid & Mrs Hancock, j’achèterai celui-ci.

Et toi, as-tu lu ou envie de lire ce roman ?

 

Journal de lectures #86 – La défense d’un père et la honte d’aimer

Qui a tué mon père - Edouard Louise JDL#86

Bonjour toi lectrice et toi lecteur,

Nous nous retrouvons pour un nouveau journal de lectures que j’ai été obligé de suspendre quelques semaines. Mais le voilà de retour !

Et pour ces retrouvailles, je tenais à te parler du dernier roman d’Edouard Louis, Qui a tué mon père. Un roman autobiographique qui s’inscrit dans la lignée de En finir avec Eddy Bellegueule. On y retrouve son père. Celui qui ne le comprenait pas. Homophobe, alcoolique et violent, cet homme est dans ce livre perçu d’une autre façon par le fils. Une tentative de comprendre les raisons qui ont amené son père à être ce qu’il est. Et il semblerait que, pour l’auteur, ce soit la faute des politiques qui l’ont broyé et réduit à un état miséreux dans lequel il se vautrait.

J’ai beaucoup aimé son premier roman cité plus haut et dans lequel l’image du père était peu glorieuse. De ce fait, je suis curieux de voir la réflexion, la démarche qui pousse Edouard Louis à voir son père sous un jour différent.

Et toi, as-tu déjà lu ou envie de lire Qui a tué mon père ?

Journal de lectures #85 – Différence & Amour

Inséparables - Sarah Crossan JDL#85

Bonjour toi !

Déjà en mai ! Ce mois qui chamboule si agréablement notre quotidien avec ses ponts et ses airs de vacances. Pour ma part, je ne vais pas trop en profiter mais je me console en me disant que je vais vivre une expérience folle. A suivre sur mon compte Instagram

Il y a un moment que ce livre est dans ma wish list. C’est Audrey de la chaîne « Le Souffle des mots » qui m’a permis de le découvrir. Il s’agit d’ « Inséparables » de Sarah Crossan. Ce roman aborde un sujet difficile, c’est pourquoi son accessibilité à partir de 12 ans est louable. Il est encore une fois, je le dis souvent sur le blog, important d’ouvrir au monde les plus jeunes et les confronter à la différence pour plus de tolérance.

Dans ce livre, nous retrouvons deux soeurs siamoises, Grace et Tippi. Depuis leur naissance, elle sont inséparables et pour la première fois, cette année elles entrent au lycée. Fortes, ensemble elles se sont toujours soutenues face à l’intolérance, la peur et la pitié des autres. Tout vacille lorsque Grace tombe amoureuse. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?

Une histoire simple à résumer mais qui cache tant de complexité. Beaucoup de questions sont soulevées au travers de ce roman. Paraît-il qu’au travers de ses pages, l’émotion est intense. Traduit par Clémentine Beauvais, dont j’ai beaucoup apprécié le livre Songe à la douceur écrit en vers, Inséparables possède également cette particularité apportant une touche de poésie.

Et toi, as-tu déjà lu ou envie de lire Inséparables de Sarah Crossan ?

Journal de lectures #84 – Etre homosexuel quand on a 16 ans

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens - Becky Albertalli #JDL84

Hello toi lectrice et toi lecteur !

Je ne sais pas si tu l’as remarqué toi aussi mais ces derniers temps sur Instagram je ne cesse de voir le roman Simon VS Homo Sapiens agenda (Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens, pour la version française) de Becky Albertalli. Sans doute parce que le film adapté du roman « Love Simon » sort en juin ! C’est donc l’occasion idéale de t’en parler.

Le synopsis est simple. Simon, un ado de 16 ans, vit avec ses deux soeurs et son chien dans une petite ville de la banlieue d’Atlanta. Ce fan de Harry Potter, d’Oréo et de théâtre est en secret amoureux de Blue. Blue est un garçon qu’il a rencontré sur le Tumblr du lycée. Il ne connaît pas sa véritable identité et peut-être le croise t-il tous les jours au bahut. Seul Blue sait que Simon est homosexuel…

Cela me rassure que la littérature young adult parle de plus en plus d’homosexualité. J’ai pu lire de nombreux romans aborder ce thème mais aussi de la transidentité. Et je dois dire que ces ouvrages étaient d’une très bonne qualité. Je me souviens d’Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, de Cette fille c’était mon frère, de Celle dont j’ai toujours rêvée mais aussi de Black Iris. Partir à la rencontre de destins différents du nôtre via la littérature offre la possibilité d’élargir l’esprit, c’est un des rôles des livres alors je ne peux que louer les auteurs qui permettent ce voyage vers la tolérance.

Et toi, as-tu lu ou envie de lire Simon VS Homo Sapiens agenda ?

Journal de lectures #83 – La naissance et l’histoire du monde gréco-romain dans un long poème

Les Métamorphoses - Ovide

Bonjour mes chères lectrices et mes chers lecteurs,

Le printemps est la saison du renouveau, des transformations et cela me fait penser aux Métamorphoses d’Ovide. Un livre dont on a croisé le chemin au collège ou à l’université. Ce très long poème – douze mille vers quand même ! – a bien souvent attisé ma curiosité. J’aime l’idée d’expliquer l’histoire du monde par des fables.

Dans son oeuvre écrite vraisemblablement au Ier siècle, Ovide y raconte les légendes des transformations miraculeuses ou métamorphoses pour expliquer les origines du monde jusqu’à l’époque où il a vécu, à savoir le règne de l’Empereur Auguste. On y croise des dieux est des héros changés en bêtes, en plantes ou encore en rochers par la volonté des dieux ou par magie. Parmi les plus connues, le mythe de Persée et Andromède, celui du roi Midas, de Narcisse…

Les Métamorphoses d’Ovide ont inspiré de nombreux artistes notamment les peintres et les musiciens. C’est une source d’informations qui donne des clés pour comprendre de nombreuses autres oeuvres. Comme les contes pour enfant, ce genre de lecture nourrit l’imaginaire et offre des interprétations riches.

Et vous, avez-vous lu ou envie de lire ce livre ?