Méditer, jour après jour – Christophe André #146

Méditer, jour après jour - Christophe AndréVue : Méditer ce n’est pas se relaxer ou s’extraire du monde. C’est au contraire se rapprocher de ce dernier afin de le comprendre et l’aimer. Puis, c’est aussi un moyen de trouver la sérénité et prendre connaissance de l’essentiel. Véritable manuel d’initiation, ce livre comprend 25 leçons pour permettre d’accéder à la pleine conscience et est accompagné d’un CD pour pratiquer.
Je connaissais Christophe André pour ses chroniques sur France Inter dans l’émission « Grand bien vous fasse ». Psychothérapeute, il anime, à l’hôpital Sainte-Anne à Paris, des groupes de méditation pour aider ses patients. Il pratique lui-même la méditation depuis des années et a écrit quelques ouvrages sur le sujet. Pour ma part, ce livre m’a fait du bien. J’en avais besoin et il fut une réponse à ce que j’attendais : être plus serein face à la vie. Et puis, indispensable, être toujours plus ancré dans le présent et ne pas me laisser continuellement absorbé et noyé par le flot de mes pensées. Ce guide a de très nombreux points positifs. Tout d’abord, il est accessible à tous et très simple à appréhender. Ensuite, il est truffé de jolis tableaux explicitant et illustrant avec pertinence les propos de l’auteur. Enfin, un CD l’accompagne pour nous aider dans la pratique. Ô combien utile ! Car la méditation passe avant tout par la pratique. Avoir les connaissances est nécessaire mais sans la pratique, aucun résultat. La méditation se travaille comme le sportif qui a besoin de s’entrainer régulièrement. Si vous avez envie d’essayer la méditation, d’approfondir vos connaissances ou simplement de vous stimuler dans votre pratique, je vous conseille cet ouvrage.
Ouïe : Le silence intérieur
Goût : De la dissolution
Odorat : L’olivier
Toucher : Un lys

Éditions : L’Iconoclaste
Pages : 300
Prix : 24,90 euros

Publicités

Marie d’en haut – Agnès Ledig #145

Marie d'en haut - Agnès LedigVue : La route d’Olivier, lieutenant de gendarmerie muté en Ariège, croise celle de Marie, agricultrice dévouée à sa ferme, de sa fille Suzie et de son fidèle ami Antoine. Des destins éprouvés par la vie dont la rencontre peut provoquer des étincelles. À moins que ce ne soit le contraire, et que naissent alors des liens propices à panser les blessures de chacun, à renaitre et vivre pleinement.
J’ai entendu du bien de ce roman lorsque ce dernier à rejoint ma PAL. D’Agnès Ledig, je n’avais rien lu à part ses nouvelles dans 13 à tables des Restos du Coeur dont j’avais gardé un bon souvenir. La romancière fait la part belle aux relations humaines. Elle ne craint pas de mettre en avant une plume naïve mais dans le bon sens du terme. Car il y a dans l’écriture d’Agnès Ledig, une simplicité et une ingénuité réconfortantes. Ces personnages cabossés par la vie sont attachants tant dans leur volonté de se protéger que dans leur envie d’aider l’Autre. Cette simplicité, que j’ai beaucoup appréciée dans Marie d’en haut, est l’ingrédient essentiel qui permet l’émotion. Au fil des pages, nous sommes touchés, attendris et l’ont rit aussi. Parce qu’il faut bien le dire mais la petite bande que forment Marie, Olivier, Antoine et Suzie , est quand même fantasque ! Lors de ma lecture, je ne pouvais m’empêcher de penser aux romans d’Agnès Martin-Lugand et de Gilles Legardinier. Certainement par sa façon de passer de l’humour à l’émotion. Un livre doudou qui fait du bien, alors si vous avez besoin de réconfort, c’est une très bonne lecture !
Ouïe : Le beuglement d’une vache qui met bas
Goût : Un poulet mariné avec des petits légumes
Odorat : Le fromage
Toucher : Un parpaing fourré à la frangipane

Éditions : France Loisirs/Pocket
Pages : 298
Prix : 9,99 euros (prix club)/6,60 euros (poche)

Journal de lectures #85 – Différence & Amour

Inséparables - Sarah Crossan JDL#85

Bonjour toi !

Déjà en mai ! Ce mois qui chamboule si agréablement notre quotidien avec ses ponts et ses airs de vacances. Pour ma part, je ne vais pas trop en profiter mais je me console en me disant que je vais vivre une expérience folle. A suivre sur mon compte Instagram

Il y a un moment que ce livre est dans ma wish list. C’est Audrey de la chaîne « Le Souffle des mots » qui m’a permis de le découvrir. Il s’agit d’ « Inséparables » de Sarah Crossan. Ce roman aborde un sujet difficile, c’est pourquoi son accessibilité à partir de 12 ans est louable. Il est encore une fois, je le dis souvent sur le blog, important d’ouvrir au monde les plus jeunes et les confronter à la différence pour plus de tolérance.

Dans ce livre, nous retrouvons deux soeurs siamoises, Grace et Tippi. Depuis leur naissance, elle sont inséparables et pour la première fois, cette année elles entrent au lycée. Fortes, ensemble elles se sont toujours soutenues face à l’intolérance, la peur et la pitié des autres. Tout vacille lorsque Grace tombe amoureuse. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?

Une histoire simple à résumer mais qui cache tant de complexité. Beaucoup de questions sont soulevées au travers de ce roman. Paraît-il qu’au travers de ses pages, l’émotion est intense. Traduit par Clémentine Beauvais, dont j’ai beaucoup apprécié le livre Songe à la douceur écrit en vers, Inséparables possède également cette particularité apportant une touche de poésie.

Et toi, as-tu déjà lu ou envie de lire Inséparables de Sarah Crossan ?

Les Vivants aussi – Le Livre de Dina 2 – Herbjorg Wassmo #144

Les vivants aussi - Herbjorg Wassmo SDL#144

Vue : Le ventre de Dina s’arrondit. Son mari décédé, elle règne en reine silencieuse sur le domaine de Reinsnes méprisant les convenances et les « qu’en dira t-on ? ». Dans ce monde qui ne lui convient pas, elle assouvit sa rage à dos de cheval ou en domptant son amant. Pourtant l’arrivée d’un inconnu va bouleverser Dina jusqu’au plus profond.
Ce deuxième livre de la trilogie écrite par Herbjorg Wassmo nous entraîne un peu plus dans l’univers de Dina, personnage sauvage, sensuel et libre. Le style poétique de l’auteur nous permet d’apprécier davantage cette femme insoumise et les paysages sauvages du nord de la Norvège. Elle est de celles, ni bonnes, ni mauvaises ; une complexité intéressante qui en fait un protagoniste riche pour un roman chargé de sensations et d’émotions.
Ouïe : Un violoncelle mort
Goût : Le lait maternel
Odorat : Les algues et les myrtilles mûres
Toucher : Un cheval

Éditions : 10/18
Pages : 192
Prix : 6,10 euros

Journal de lectures #84 – Etre homosexuel quand on a 16 ans

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens - Becky Albertalli #JDL84

Hello toi lectrice et toi lecteur !

Je ne sais pas si tu l’as remarqué toi aussi mais ces derniers temps sur Instagram je ne cesse de voir le roman Simon VS Homo Sapiens agenda (Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens, pour la version française) de Becky Albertalli. Sans doute parce que le film adapté du roman « Love Simon » sort en juin ! C’est donc l’occasion idéale de t’en parler.

Le synopsis est simple. Simon, un ado de 16 ans, vit avec ses deux soeurs et son chien dans une petite ville de la banlieue d’Atlanta. Ce fan de Harry Potter, d’Oréo et de théâtre est en secret amoureux de Blue. Blue est un garçon qu’il a rencontré sur le Tumblr du lycée. Il ne connaît pas sa véritable identité et peut-être le croise t-il tous les jours au bahut. Seul Blue sait que Simon est homosexuel…

Cela me rassure que la littérature young adult parle de plus en plus d’homosexualité. J’ai pu lire de nombreux romans aborder ce thème mais aussi de la transidentité. Et je dois dire que ces ouvrages étaient d’une très bonne qualité. Je me souviens d’Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, de Cette fille c’était mon frère, de Celle dont j’ai toujours rêvée mais aussi de Black Iris. Partir à la rencontre de destins différents du nôtre via la littérature offre la possibilité d’élargir l’esprit, c’est un des rôles des livres alors je ne peux que louer les auteurs qui permettent ce voyage vers la tolérance.

Et toi, as-tu lu ou envie de lire Simon VS Homo Sapiens agenda ?

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu en as qu’une – Raphaëlle Giordano #143

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu en as qu'une - Raphaëlle GiordanoVue : Mais pourquoi Camille a le sentiment de passer à côté du bonheur ? A trente-huit ans, elle est mariée, a un enfant attachant et un travail qui lui assure un confort financier, et pourtant… Alors qu’elle craque, elle fait la connaissance de Claude, un routinologue, lequel va l’accompagner dans sa volonté de retrouver l’essentiel. Au travers d’expériences originales, riches et créatives, Camille va partir à la recherche de celle qu’elle était et à la conquête de la vie dont elle rêve.
On a beaucoup entendu parler de ce livre et dans une période de ma vie où j’avais besoin de ce genre de lecture, j’ai suivi ma curiosité. J’ai bien fait ! J’avoue ne pas avoir eu d’attentes vis à vis de cet ouvrage, simplement l’envie de le découvrir et comprendre son succès. Le concept est plutôt réussi. Enrober des techniques de développement personnel dans un roman, cela rend les méthodes plus accessibles et peut-être plus séduisantes pour celles et ceux qui sont réticents. Il y a certes un côté naïf mais assumé rendant, selon moi, l’histoire plus touchante et humaine. C’est une façon aussi de s’identifier davantage à Camille. Ce que j’ai aimé et qui pour moi est le plus important dans ce livre, ce sont les expériences étonnantes et les conseils simples qui y sont distillés pour reprendre sa vie en main ou du moins tenter de retrouver son chemin. Illustré par des petites histoires, des citations positives et des anecdotes concrètes, ce livre parle au lecteur et imprime son esprit avec efficacité. Tout le monde peut le faire, cela demande du travail au quotidien et, quand on y réfléchit, ce sont surtout des bonnes habitudes à prendre pour penser autrement puis ainsi parvenir à créer un cercle vertueux. A priori, quand on le lit, on se dit : « oui c’est évident », mais à appliquer ce n’est pas la même histoire. Entre la théorie et la pratique… Si si, je vous assure, mais ça vaut le coup de s’y mettre. Et si vous essayiez ?
Ouïe : Des pensées positives
Goût : Un chewing gum top mâché
Odorat : Une bougie de Charroux à la myrtille
Toucher : Un chat persan

Éditions : France Loisirs / Eyrolles
Pages : 219
Prix : 12,50 euros (prix club) / 14,90 euros