Vidéo #13 – Spéciale rentrée littéraire 2017

Publicités

Journal de lectures #53 – Une histoire de sorcières en attendant Halloween

La Saga des sorcières - Anne Rice JDL#53Bonjour lectrices, bonjour lecteurs !

Je sais, nous ne sommes que le 22 septembre et Halloween est dans un peu plus d’un mois, mais justement ! J’aime tellement cette fête que j’apprécie sa préparation. Comme certains d’entre vous le savent j’ai mon petit rituel familial d’Halloween. Et en plus, j’apprécie toujours lire durant octobre des livres susceptibles de m’effrayer ou de me faire voyager dans un univers de ténèbres et d’épouvante.

Je songe à des lectures depuis quelques semaines déjà… et je lirai bien le premier tome de La Saga des sorcières d’Anne Rice, Le Lien Maléfique.

Pour être honnête, je ne sais que peu de choses de cette histoire. On y suit au fil des siècles, une famille de sorcières, les Mayfair dont l’une des membres, Suzanne, engendre la « malédiction » en invoquant l’esprit Lasher. Cet esprit, dont il ne faut pas prononcer le nom (ça vous rappelle quelque chose ? ;-)), apporte aux élues la beauté et la richesse en plus de pouvoirs exceptionnels. Une sorcière le devient réellement lorsque sa mère meure. Et quand le tour de Rowan vient, la treizième sorcière, Lasher veut dire au revoir à sa condition d’esprit et souhaite s’incarner dans son futur enfant…

Ce qui me séduit, c’est que cela se passe à la Nouvelle-Orléans, une ville que j’adore et dont j’ai aimé l’atmosphère envoûtante et ensorcelante… Et puis Anne Rice a quand même écrit de nombreux romans fantastiques qui ont marqué la littérature comme Les Chroniques d’un vampire qui inclut Entretien avec un Vampire.

Et vous, avez-vous lu ou envie de lire La Saga des sorcières ?

Ainsi résonne l’écho infini des montagnes – Khaled Hosseini #112

Processed with VSCO with f2 presetVUE : Abdullah, enfant Afghan de 10 ans, partage un lien très fort avec sa petite sœur Pari qui a 2 ans. Unis, ils surmontent la mort de leur mère et l’absence de leur père qui doit travailler durement pour subvenir à leurs besoins. Pourtant, un événement terrible va les séparer et chacun devra continuer à vivre avec l’absence de l’autre… Deux destins qui vont ricocher sur les personnes rencontrées et auxquelles vont se mêler leur vie.
Avec ce roman Ainsi résonne l’écho infini des montagnes, Khaled Hosseini reprend un thème qui lui est cher, la fraternité et que l’on retrouve dans Les Cerfs-volants de Kaboul. Il nous raconte ici le destin tragique d’enfants qui vont devoir faire face à l’abandon ou à la perte d’un être essentiel. J’ai encore une fois été touché par cette histoire humaine d’âmes abîmées et qui malgré tout tentent de survivre et d’aimer. Une jolie façon de rappeler, à mon sens, que l’amour et l’espoir sont le moteur de nos vies.
OUÏE : Un poème sur le sexe
GOÛT : Des bolanis
ODORAT : Des crayons pastel
TOUCHER : Une plume de paon

Éditions : France Loisirs
Pages : 526
Prix : 22,50 euros (prix public – hors prix Club France Loisirs)

Journal de lectures #52 – Interprétations et analyse des contes de fées

Psychanalyse des contes de fées - Bruno Bettelheim JDL#52

Bonjour lectrices, bonjour lecteurs,

Les contes de fées ont un sens caché. Au-délà de divertir les enfants, de les aider à s’endormir le soir – de les effrayer parfois – ils visent, apparement, à répondre à leurs angoisses et les préparer aux obstacles futurs inhérents à la maturité.

Ayant dévoré ses contes qui font partie intégrante de mon enfance et, en toute honnêteté, dont je n’ai perçu que peu ou pas du tout les sens cachés, je trouve intéressant de me plonger dans leur étude avec le livre de Bruno Bettelheim, Psychanalyse des contes de fées.

Dans ce livre publié en 1976, le psychologue y analyse des contes célèbres comme La Belle au Bois Dormant, Les Trois Petits Cochons, Blanche-Neige ou encore Le Petit- Chaperon Rouge.

Ce sera une autre façon de lire ces histoires que l’on se raconte depuis des siècles.

Et vous, avez-vous déjà lu ou envie de lire cet ouvrage ?

Deuils de miel – Franck Thilliez #111

Deuils de miel - Franck ThilliezVue : Le commissaire Sharko sombre peu à peu dans la dépression suite au décès de son épouse et de sa fille. Une femme retrouvée morte dans une église, entièrement rasée sans aucune blessure ni marque extérieure, l’oblige à se plonger dans une nouvelle enquête. Méticuleux, le meurtrier friand d’énigmes, semble avoir un projet machiavélique où la mort est partout. Cette enquête entraînera Sharko dans les ténèbres et la folie meurtrière les plus noires et le ramènera à ses propres démons.
Un thriller mêlant investigations et histoire personnelle pour mettre l’humain, ses démons, son passé, son évolution au centre de l’intrigue ; j’adhère ! Il est toujours intéressant dans ce genre de roman très noir de ne jamais oublier l’humain. Franck Thilliez sait tricoter des histoires comme ça. Retrouver Sharko fut très agréable aussi. Je l’avais rencontré dans Angor, un roman dont l’intrigue se passe bien plus tard que Deuils de miel. Avoir ce recul sur le personnage est enrichissant et j’aspire à lire les autres depuis le début. Je précise que les lire dans le désordre ne m’a posé aucun problème car les livres peuvent se lire indépendamment. J’ai d’ailleurs pu constater quelques similitudes comme les marchés souterrains, les ventes illégales et secrètes dont l’atmosphère glace le sang. Ces endroits me rappelle également la Cour des miracles d’In tenebris de Maxime Chattam.
Ouïe : Le cri du Sphinx à tête de mort
Goût : Le miel
Odorat : Les phéromones
Toucher : Des toiles d’araignées

Journal de lectures #51 – Une saga fantasy où se mêlent les contes de fées célèbres

Les Chroniques Lunaires - Marissa Meyer JDL#51

Crédit photo : Un blog… et des pommes

Bonjour lectrices, bonjour lecteurs,

Je ne sais pas vous, mais moi à l’approche de l’automne, je pense cocooning. Mon plaid (en queue de sirène ;-), une tasse de thé, des coussins moelleux, des bougies et les feuilles mortes balayées par le vent lorsque je regarde par la fenêtre. C’est aussi une période ou j’aime lire de la fantasy. Ne me demandez pas pourquoi, j’avoue ne pas avoir d’explication rationnelle à vous donner 😉

Non pas que j’attends cette période avec impatience car je suis un amoureux de l’été. Cependant, me blottir au chaud avec un roman me réconforte toujours et m’aide à entrer dans cette saison dont j’aime les couleurs, les odeurs sans oublier Halloween.

Et cet automne, je me laisserais bien tenter par une saga mêlant fantasy et contes de fées. Il s’agit des Chroniques Lunaires de Marissa Meyer parues chez Pocket Jeunesse. Je suis sensible aux contes de fées que j’aime lire et relire alors lorsque j’ai eu vent de cette saga littéraire, je me suis dit « C’est pour moi ! ». Quatre tomes la compose : Cinder, Scarlet, Cress et Winter.  Cela se passe dans un monde ou les humains et cyborgs vivent ensemble sur la Terre victime d’une peste mortelle, tandis que sur la Lune, habitée par un peuple sans pitié, une reine manipulatrice à soif de pouvoir… Je n’ai pas beaucoup plus d’informations. En revanche, je sais que chaque tome est dédié à un personnage et fait référence à un célèbre conte de fées comme Cendrillon, Le Petit Chaperon Rouge, Raiponce et Blanche-Neige.

Ces lectures seront parfaites pour m’aventurer dans l’automne et l’hiver.

Et vous, avez-vous déjà lu ou envie de lire cette saga de Marissa Meyer ?