Journal de lectures #44 – Une virée vengeresse et machiavélique

Black Iris - Leah Raeder JDL#104

Bonjour mes chères lectrices, mes chers lecteurs,

Comment allez-vous ? Etes-vous bientôt en vacances ? Peut-être, êtes-vous dans les derniers préparatifs. Pour ma part, je fais ma valise ce soir car je m’envole demain pour la Suède… non sans quelques livres dans ma valise 😉

Il y en a bien un que j’aurais emporté, mais je ne l’ai pas encore acheté ; il fera certainement partie de mes lectures d’août. C’est Black Iris de Leah Raeder paru aux éditions Prisma.

Adolescente marginale, Laney Keating se réfugie dans la littérature et la poésie, surtout depuis le suicide de sa mère. Victime de moqueries au lycée, tout bascule définitivement lorsqu’elle tombe dans un piège qui la ridiculise sur les réseaux sociaux. Submergée par la haine envers les responsables de ce coup monté, Laney n’aspire qu’à une chose : se venger. Commence alors une virée sanglante dans laquelle Laney va se montrer à la hauteur de sa réputation de bad girl.

Comment résister à ce synopsis ? Moi, je suis conquis et je brûle d’impatience de le lire.

Et vous, avez-vous lu ou envie de lire ce roman sulfureux ?

 

Le plaisir d’écrire et de recevoir une lettre

Lorsque j’étais enfant et adolescent, l’été, apportant avec lui les grandes vacances, était aussi lié à l’idée des lettres. Celles qu’on écrit aux amis desquels on est séparé pendant deux mois, à la famille pour leur dire que l’on passe un bon séjour entre baignades, châteaux de sable et autres activités estivales, mais aussi celles que l’on enverra aux nouveaux amis rencontrés le temps d’un été lorsque la rentrée sonnera. C’est la raison pour laquelle, l’arrivée de cette saison a suscité l’envie d’écrire cet article.

Lettres

Lire la suite

Lettres à un jeune poète – Rainer Maria Rilke #103

Lettres à un jeune poète - Rainer Maria RilkeVue : Franz Kappus, un jeune homme engagé dans une carrière militaire et rêvant secrètement à l’écriture, se confie à Rainer Maria Rilke par une lettre en 1903. Ce dernier lui répond ; ainsi naît une correspondance sur l’envie d’écrire et la création artistique. Les 10 lettres publiées par Kappus lui-même en 1929 s’avèrent être une riche réflexion sur ce qu’être poète.
Un ouvrage on ne peut plus intéressant. Rainer Maria Rilke, dans sa volonté de guider ce jeune poète, ne se doutait pas que ses lettres connaîtraient un succès retentissant. Le fait est que ces lettres sont devenues une oeuvre à part entière parce qu’elles entrent en raisonnance avec chaque individu. Au-delà des conseils prodigués par Rilke, il en ressort un guide, une introspection montrant la solitude comme force créatrice. Un bel hommage à la poésie et aux bienfaits de l’écriture.
Ouïe : La plume parcourant le papier
Goût : Un carré de chocolat noir à l’orange
Odorat : L’air frais des montagnes
Toucher : Une sculpture de Rodin

Editions : Le livre de poche
Pages : 240
Prix : 4,10 euros

Journal de lectures #43 – Une histoire d’amour pleine de poésie pour l’été

Songe à la douceur

Chères lectrices, chers lecteurs,

Un autre livre vient de s’ajouter à la pile des livres que je veux lire cet été ! Et l’histoire s’y prête bien. Il s’agit de Songe à la douceur de Clémentine Beauvais.

Tatiana, 14 ans, timide, idéaliste et romantique rencontre, lors d’un été, Eugène, 17 ans, sûr de lui, charmant et plein d’ennui. Bien sûr, elle tombe amoureuse de lui et décide de lui écrire une lettre pour lui avouer ses sentiments. Eugène la rejette et un drame les sépare. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard et Eugène se rend compte qu’il veut être avec elle. Mais Tatiana a mûri et est plus confiante… Voudra t-elle encore de lui ?

Au-delà de l’histoire qui s’avère parfaite pour les vacances, ce qui me motive vraiment c’est que ce roman est écrit en vers ! Une audace qui m’interpelle, je veux donc tenter l’expérience.

Et vous, avez-vous lu ou envie de lire Songe à la douceur ?

Ça peut pas rater – Gilles Legardinier #102

14291649_1300185740025802_9162572202839346443_nVUE : Marie vient de se faire larguer par son abruti de copain ! Seule, déprimée et sans logement, elle trouve refuge dans un appartement de haut standing dans un quartier chic. Reste à conserver son job dans une entreprise où tout fout le camp ! Ah et puis, trouver l’amour aussi… Tient d’ailleurs quel est le mystérieux auteur des lettres que Marie reçoit depuis quelques jours ? Heureusement, Emilie, sa meilleure amie est là pour le meilleur… comme pour le pire !
Du pur Gilles Legardinier ! Des protagonistes complètement fous, des situations on ne peut plus cocasses, des âmes abîmées et puis surtout beaucoup d’amour. J’ai, comme à chaque lecture de ses romans, beaucoup rit. Parfois, quelques blagues étaient cependant un peu lourdes mais on peut mettre ça sur le dos du personnage principal qui est bien barré ! Et puis après tout, on s’en moque, car la magie opère et c’est bien là le principal.
OUÏE : Le ronron d’un chat
GOÛT : Un beignet rempli de laxatif
ODORAT : Le parfum capiteux d’une grand-mère
TOUCHER : Une lettre anonyme

Éditions : Pocket
Pages : 448
Prix : 7,80 euros

Journal de lectures #42 – Suivre les aventures du plus célèbre détective

Sherlock holmes - JDL#42

Mes chères lectrices, mes chers lecteurs,

J’espère que vous avez fait l’acquisition de quelques livres sympas et êtes déjà plongés dans de belles aventures. Pour ma part, je vis de bons moments en compagnie de The Sirenj’ai décidé de lire la version originale.

J’ai une envie qui réside en moi depuis très longtemps, celle de lire l’intégralité des enquêtes de Sherlock Holmes. Je n’ai pas encore eu l’opportunité de lire la moindre ligne de Sir Arthur Conan Doyle concernant le plus célèbre des détectives. En parcourant les rayonnages d’une librairie de Londres, je suis tombé sur la version intégrale publiée chez Penguin. SU-BLI-ME ! J’ai résisté (croyez-moi, ça mérite des applaudissements !), mais j’y repense souvent depuis. Néanmoins, je ne me sens pas encore capable de le lire en anglais. J’ai besoin de me ménager du temps pour cela car l’oeuvre complète ne comprend pas moins de 4 romans et 56 nouvelles ! Je commencerai par les deux premiers romans dans un premier temps…

Et vous, avez-vous déjà lu ou envie de lire Sherlock Holmes ?